Vous êtes ici : Accueil > Le coin des élèves > Les productions d’élèves > Vol festif, par Ludivine
Publié : 25 février 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Vol festif, par Ludivine

Le collège Henri Dunant était un établissement assez grand, avec des professeurs investis dans leur travail. Ils voulaient à tout prix que tous leurs élèves réussissent et pour cela, ils faisaient tout leur possible. Comme tous les midis, élèves et professeurs se retrouvaient au self après une matinée de cours.

Le déjeuner était important au bon équilibre de tout le personnel du collège, on pouvait raconter sa matinée, dire qui avait eu la meilleure note en telle matière, ou encore, qui avait été exclu dans tel cours. À vrai dire, le self était le moment le plus attendu par les élèves : pour les garçons car il y avait le foot et pour les filles car elles pouvaient discuter des dernières rumeurs. Mais un jour, à 12h30, alors que tous les élèves étaient devant le self, on leur annonça qu’il n’y avait plus de nourriture, tout avait été volé ! Le Principal fut averti et un mouvement de panique s’empara du personnel du collège. Comment faire ? Ou chercher ? Qui prévenir ?

Ils suspectèrent d’abord certains élèves « perturbateurs » qui auraient été capables de ce genre de supercherie. Mais leur hypothèse était fausse, tous les élèves étaient bien présents près du self. On chercha par tous les moyens une solution, mais il fallait se rendre à l’évidence : les élèves devaient être renvoyés chez eux. On contacta alors un par un les parents des élèves, certains pouvaient récupérer leur enfant, d’autres non. Il était 14 heures passées lorsque quelques élèves décidèrent de fouiller le collège pour découvrir qui avait caché la nourriture et où.

Un groupe de cinq élèves se dirigea alors vers le premier étage et un autre vers le second. Ils fouillèrent les placards, les bureaux, mais rien, il n’y avait rien. Ils avaient beau chercher dans chaque recoin de chaque salle, de chaque tiroir, il n’y avait aucun indice. Tout le monde commençait à s’inquiéter, mais chaque élève montrait une très grande persévérance à vouloir découvrir le coupable.

Un « jeu de piste » se mit donc en place, on fouilla les moindres recoins du collège, du bureau du Principal jusqu’à la salle de musique, du secrétariat à la salle d’Arts Plastiques, tout fut passé à la loupe. Mais rien ne fut trouvé et les espoirs des élèves s’envolaient peu à peu.

Quand tout à coup, ils virent une ombre, elle était sombre et courait tellement vite qu’elle disparut rapidement. Les élèves, pris au dépourvu, coururent tous après cette silhouette, elle se dirigeait maintenant vers le gymnase mais les élèves étaient essoufflés, ils s’assirent pour reprendre leur souffle. Puis, ils allèrent avertir les professeurs de leur découverte.

Cette personne se dirigeait vers le gymnase ? Le gymnase ! Mais oui ! Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? Un endroit assez grand pour tout entreposer et assez près du collège pour effectuer le transfert en toute discrétion ! Mais il n’y avait que très peu de personnes qui avaient la clé du gymnase : le gardien et les trois professeurs d’ EPS. Mais lequel avait commis ce vol ? La question occupait tous les esprits. Les professeurs décidèrent que Mme Aït-Aïssa devait rester avec les élèves pendant que les autres iraient au gymnase. Le temps fut long, on attendait depuis plusieurs minutes un signe de vie, tout le monde était inquiet.

Quelques minutes plus tard, Mme Aït-Aïssa reçut un sms lui disant de venir avec tous les élèves dans le gymnase. Alors ils se mirent en route et arrivèrent devant le gymnase. Mme Aït Aïssa ouvrit la porte, l’immense salle était plongée dans le noir, on ne distinguait rien dans cette obscurité. Et tout d’un coup, les lumières s’allumèrent du tous les côtés ! Des tables étaient disposées sur toute la longueur du gymnase, toute la nourriture était là ! Et sur une banderole était inscrit :

« Joyeux anniversaire Mme Aït-Aïssa ! »

Ludivine, 4e 2.

Répondre à cet article

10 Messages