Vous êtes ici : Accueil > La vie du collège > Développement durable > Semaine de la citoyenneté 2015 > Une pièce de théâtre citoyenne : « Vive la Liberté d’expression ! (...)
Publié : 17 avril 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Une pièce de théâtre citoyenne : « Vive la Liberté d’expression ! »

Les élèves du PEPS Théâtre du collège Henri Dunant ont réalisé une petite pièce évoquant l’attentat de janvier dernier au journal Charlie Hebdo à Paris.
Après les attentats du mois de janvier, les élèves du PEPS Théâtre ont souhaité rendre hommage aux victimes. Ils ont eu l’idée d’écrire une pièce et de la jouer. Ces élèves ont alors suggéré cette idée à Madame AÏT AÏSSA, une superbe professeur (de Français et de Théâtre).

Elle a accepté de faire jouer à ses élèves cette courte pièce (saynète).

Il y avait Marie-Low, Reyhan, Morgan, Ayman, David et Jean-Manuel : ce sont de supers comédiens de cette magnifique pièce !

Spécialement inventée pour la Semaine de la Citoyenneté, « Vive la Liberté d’expression ! » a été jouée tous les midis, au foyer du collège. Il y avait tellement de monde qui voulait assister au spectacle, qu’ils ont dû faire deux représentations chaque jour. Le public était constitué d’élèves de CM2, mais aussi des demi-pensionnaires, et de professeurs ou aides-éducateurs.

Les comédiens ont décidé de passer un message de la paix. C’était un super moment pour rendre hommage aux victimes de l’attentat à Charlie Hebdo.

Léa, 5e 5
Conférence de rédaction avec les journalistes


Attentat à la rédaction


La liberté d’expression a triomphé !

Le témoignage de Reyhan, comédienne du PEPS Théâtre

Je participe au module théâtre du PEPS avec d’autres camarades de 6e, 5e et 4e. Depuis le début de l’année, nous faisons du théâtre avec Mme Aït-Aïssa, professeur de français.
Les premières séances étaient très drôles, nous avons fait de nombreux exercices sur l’espace, la voix etc.

Après l’annonce de l’attentat de Charlie Hebdo, nous avons décidé de rendre hommage à ces personnes tuées, nous avons parlé de l’attentat car pour nous c’était important de comprendre.

Puis, nous avons décidé de jouer notre pièce de théâtre que nous avons écrite, et mise en scène petit à petit.
On a eu besoin d’environ cinq semaines pour être au top !
Enfin Mme Aït-Aïssa nous a proposé de la jouer pour la semaine de la Paix, car il y avait un rapport évident.

On l’a interprétée toute la semaine à 13h15 et 13h30, pour les élèves intéressés et pour les élèves des écoles primaires (CM1-CM2).

Toute notre troupe avait le trac, surtout moi, car je suis timide.
Quand j’ai joué devant les élèves du collège Henri Dunant, j’étais intimidée car je les connais pour la plupart et quand c’était pour les classes de primaire je n’étais pas timide car il était plus petits et je ne les connais pas.

Certains élèves du PEPS théâtre avait peur de jouer à cause du trac : pour certains d’entre nous, c’était la première fois qu’on faisait une pièce de théâtre.

Nous n’avons aucun regret et nous sommes fiers de nous !

En tout cas, cette semaine restera inoubliable pour moi, pas que pour le PEPS théâtre, mais aussi pour la chanson de L’Auvergnat (la chanson des 5émes 5), le jardin de la Paix, La Discrimination un poison et la Fabrique de la paix.

Reyhan, 5e 5

Répondre à cet article

5 Messages