Vous êtes ici : Accueil > Le coin des élèves > Les productions d’élèves > Une étrange journée, par Thomas
Publié : 12 mars 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Une étrange journée, par Thomas

C’était un matin d’hiver. J’arrivai au collège Henri Dunant, et là, un homme étrange, cagoulé, rentra mais personne ne lui demanda ce qu’il faisait ici. Moi, je lui demandai mais il ne me répondit pas. Je le suivis discrètement et il arriva jusqu’à l’ordinateur central du collège. Il brancha un ordinateur portable qui semblait très puissant et il pirata tout le système informatique.
Je lui demandai ce qu’il faisait là, il m’affirma que je ne devais pas rester ici. Je lui dis :
- Mais pourquoi ?
- Personne ne doit savoir que je suis là, répliqua-t-il d’un ton menaçant. Sors immédiatement !
- Je ne sortirai pas ! Je veux savoir ce que vous trafiquez...

À cet instant, il se mit en colère, une course-poursuite commença. Il me suivit et je réussis à le semer près de la salle informatique. Je me demandai où il était passé...

Je cherchai cette personne étrange, en vain. Je retournai où je l’avais trouvée : elle avait disparu mais le matériel était toujours là. Étrange.

Puis, ce fut l’heure du cours de Mme Aït-Aïssa où j’arrivai en retard. Elle ne m’accepta pas. En permanence, je retrouvai Guillaume et Steven à qui je racontai tout. Je demandai à Kader l’autorisation d’aller aux toilettes, et j’en profitai pour dérober l’ordinateur mystérieux.

- Guillaume, peux tu demander a ton père de jeter un coup d’œil.
- Bien sur, je le ferai ce midi.

A 14 heures, il me confirma que cet ordinateur était très puissant et que seules des personnes expérimentées pouvaient l’utiliser. À ce moment-là je décidai d’en parler d’urgence au principal.

La police arriva dix minutes plus tard. On décida de lui tendre un piège. L’ordinateur fut remis à sa place, et lorsque le pirate entra, les policiers lui sautèrent dessus et enlevèrent sa cagoule. Tous les témoins de cette opération furent stupéfaits : c’était un professeur bien connu au collège.

M. Monnier avoua qu’il devait pirater le logiciel des notes et des absences pour trois élèves qui lui faisaient du chantage.

Il fut arrêté et mis en examen, et les élève furent exclus.

Thomas, 4e 1