Vous êtes ici : Accueil > Le coin des élèves > Les productions d’élèves > Stéphane Hessel et HK : rencontres historiques
Publié : 28 février 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Stéphane Hessel et HK : rencontres historiques

Le 18 février 2011 restera une date historique pour le collège Henri Dunant et le collège Politzer. Les élèves de 3e et ceux de l’AICC ont eu le grand honneur de rencontrer M. Stephane Hessel avant d’assister à un concert de HK et les Saltimbanks. Récits et impressions de Léa, Ianis, Vincent, Sabrina, Adeline et Emilie. Photos de Julien Pitinome.

 La rencontre avec Monsieur Stéphane Hessel

Après avoir attendu patiemment devant la salle de l’Abordage, un peu avant 14 heures, nous sommes entrés et nous nous sommes assis pour accueillir avec d’énormes et longs applaudissements Monsieur Stéphane Hessel ancien ambassadeur de France, ancien résistant de la Seconde Guerre mondiale, ancien déporté...
Il était très heureux de nous voir et il avait l’air d’être en pleine forme. Rappelons qu’il a 93 ans !

Le moment le plus fort était quand Stéphane Hessel est entré dans la salle de l’abordage, sous un tonnerre d’applaudissements … (Adeline)

Nous lui avons posé de questions sur son vécu : par exemple sur sa vie en déportation ou pendant la Résistance.


Les anciens élèves de 6ème5 aujourd’hui en 3e ont lu leur poème, lauréat du Prix René Cassin, qui était son ami et co-rédacteur de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme


Stéphane Hessel, suite à la lecture du poème des élèves, a récité « La Ballade des pendus », de François Villon. Un grand moment d’émotion !


Les élèves des deux collèges ont pu poser des questions sur le parcours extraordinaire de ce grand homme.


Près de 200 élèves ont eu le grand privilège de rencontrer M. Stéphane Hessel

A la fin, il a, une nouvelle fois, été acclamé par tous, élèves, professeurs et organisateurs présents.

 Le concert de HK et les Saltimbanks.

Nous nous sommes ensuite levés et le concert d’HK et les Saltimbanks a commencé. C’était super ! Le groupe chantait, jouait et nous entraînait sur leurs musiques en nous faisant chanter, danser ou sauter. (Adeline)

La chanson que je préfère est « La maman elle a parlé » parce qu’elle est drôle (Noémie)

« On s’ra jamais les Beatles » est une chanson qui me fait pleurer, car elle est douce, la mélodie est trop bien...(Léa)


Photo signée Vincent, apprenti photographe.

La chanson d’HK qui m’a le plus marquée est « Salam Alaykoum ». Dans cette chanson, Hk explique que dans certains pays, dans certaines cultures chaque étranger est reçu comme un frère, on lui donne tout, on lui offre l’hospitalité quelle que soient ses origines « Toi le voyageur, toi l’étranger, assieds-toi donc parmi nous viens manger » alors qu’ils n’ont pas beaucoup d’argent pour eux-mêmes. Ils sont curieux de la culture et de la vie de ces hommes qu’ils ne connaissent pas : « Parle-nous du pays d’où tu viens ».

Cette chanson m’a marquée car elle transmet des idées de tolérance ( = Respect de la liberté d’une autre personne de ses manières de penser, d’agir, de ses opinions politiques et religieuses) d’ouverture d’esprit, de respect des hommes, des cultures et des religions. Beaucoup de personnes pensent qu’il faut appliquer cette tolérance mais peu en sont capables. « Tu n’verras jamais aussi clair dans la nuit noire, Sédentaires ou nomades on n’fait tous que passer, marcher ou courir sur place, à chacun sa vérité. »

Elle m’a aussi marquée car elle soulève l’idée que dans le monde moderne, même si les gens se croient libres, ils s’emprisonnent dans un quotidien fait de murs et d’obstacles. « Est-il vrai que vous travaillez jour et nuit pour payer des prisons dans lesquelles vous vous enfermez toute votre vie, est-ce vrai que vous bâtissez des murs pour mieux vous protéger et pour protéger vos murs, sortez les barbelés ? »

Je vous recommande d’écouter cette chanson car c’est une chanson qui a un rythme a faire danser avec des paroles très réalistes et actuelles. (Emilie, 3ème4)

Hk a su mettre une ambiance festive à l’Abordage.

Une belle brochette de Saltimbanks !

Moi j’aime bien la chanson « Passer ma Vie » car il y a des jeux de mots, c’est une chanson très personnelle. En plus, HK m’a demandé de la passer quand je l’ai interwievé. (Ianis)

A la fin du concert, HK est venu nous voir pour qu’il nous dédicace nos affiches du concert, pour prendre des photographies et pour partager un moment avec nous. Il est très sympathique et agréable !

Cette rencontre a été superbe, elle m’a vraiment plu car Stéphane Hessel et Hk étaient gentils, à notre écoute...

(Adeline, 3e 4)

Pendant le concert, il y avait le photographe Julien Pitinome. Il m’a prêté son appareil et m’a montré comment prendre des clichés. J’ai fait des photos du concert ! Enfin cette journée sûrement la plus belle de toute ma vie. (Léa)


C’est moi qui ai pris cette photo, avec l’appareil de Julien Pitinome. Je la trouve magnifique car on ne voit pas l’expression du chanteur. (Vincent)

 LES ÉLÈVES JOURNALISTES À LA RADIO

Un studio radio était installé dans une loge, et les élèves de l’AICC ont eu l’immense privilège d’interviewer en direct HK, Stéphane Hessel et Julien Pitinome pour la radio Principe actif.


Nous, les élèves de l’AICC, nous sommes installés dans une des loges avec JC, journaliste à la radio « Principe Actif ». Après avoir pique-niqué, nous avons fait les toutes dernières mises au point. Il était environ 13 heures. Ensuite, nous sommes allés voir Stéphane Hessel ainsi que HK et son groupe qui étaient en train de déjeuner. L’ambiance était détendue. Stéphane Hessel nous a même proposé un macaron !

Après les avoirs rencontrés , nous sommes repartis dans notre « loge » (notre studio).

A 14 heures, l’émission commença et nous avons enchaîné les interviewes. Cela faisait plusieurs semaines que nous les préparions, mais nous avions le trac.
Nous avons interrogé, HK, Stéphane Hessel puis Julien Pitinome.(Ianis)



Vous pouvez ré-écouter l’émission avec les 3 interviewes en cliquant sur le lien suivant :

http://www.principeactif.net/upload/podcast/journee_citoyenne_college_henry_dunant_1298044134.mp3