Vous êtes ici : Accueil > Le coin des élèves > HD vu par les élèves > Saint Johns vous présente Mme Bompart-Patchine
Publié : 29 novembre 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

Saint Johns vous présente Mme Bompart-Patchine

Depuis combien de temps travaillez-vous au collège ?

Je travaille ici depuis environ 12 ans.

Aimez-vous ce collège ? Pourquoi ?

Oui, beaucoup. J’aime l’ambiance et… les élèves qui sont plutôt agréables. Les collègues sont toujours prêts à se lancer dans des projets nouveaux pour aider les élèves. L’ambiance en salle des professeurs est plutôt détendue. On peut aussi bien y plaisanter en évoquant les bons moments durant les cours qu’y raconter les difficultés rencontrées durant ceux-ci.

Aimez-vous les enfants ? Pourquoi ?

Les enfants ou les élèves ? J’adore les enfants. Pour les élèves, je ne crois pas que cela soit indispensable d’ « aimer les élèves » pour être un bon professeur. Ceci dit, j’apprécie mes élèves et selon un de mes collègues, je vois trop mes élèves comme des « bisounours », ne voyant que leurs bons cotés. En tout cas, j’essaye de ne favoriser aucun élève et d’être ainsi la plus juste et équitable possible : une seule loi, la même pour tous…

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ? Depuis combien de temps ?

Je suis professeur depuis 15 ans, et j’aime toujours autant mon métier car il est très varié et que les élèves sont intéressants dans leur diversité. Passionnée d’histoire, j’ai fait des études dans ce domaine. J’ai toujours aimé partager avec les autres mes passions… Ce qui m’a amenée tout naturellement vers le métier d’enseignante.

Aimez-vous les surveillants et les professeurs ?

Nous formons une équipe plutôt soudée. Parmi les surveillants, il y a même une de mes anciennes élèves.

Combien d’heures de cours avez-vous par semaine ?

Cette année, j’ai 19h00 de cours, mais je dois aussi préparer mes cours, et corriger les devoirs. De plus, je m’occupe aussi du site internet du collège, ainsi que du FSE avec Mme Sacleux. Je suis aussi membre du Conseil d’Administration en alternance avec Mme Séga.

Avez-vous une passion ? Si oui laquelle ?

J’aime beaucoup le cinéma, la peinture, la gastronomie et le jardinage (même si malheureusement, je ne suis pas très douée…). J’aime aussi lire et voyager.

Pouvez-vous nous raconter votre vie de collégienne ?

J’étais dans un collège public au Mans. C’était plutôt un collège tranquille. La principale-adjointe, y faisait régner l’ordre, voire la terreur… Je me souviens que cette principale-adjointe avait obligé une élève de 4e à retirer son maquillage aux toilettes devant tous les collégiens médusés.

Gardez-vous des anciens amis de collège ?

Non, j’ai perdu le contact avec mes amis de collège, car je ne dépendais pas du même lycée.

Dans votre métier préférez-vous l’histoire ou la géographie ?

J’aime enseigner les deux matières qui sont complémentaires et très différentes à enseigner. Cependant, ayant étudié l’histoire, je me sens plus à l’aise en histoire.

Au collège quelle matière préfériez-vous ? Pourquoi ?

J’adorais l’histoire et les sciences naturelles (SVT actuellement), mais j’aimais aussi les mathématiques, le latin, le français et l’anglais. L’histoire et les mathématiques car j’aime comprendre. L’histoire me faisait aussi rêver en 6e. J’ai eu enfin la chance d’avoir un excellent professeur d’histoire-géographie qui faisait des cours très vivants. En sciences naturelles, j’avais aussi un excellent professeur qui nous faisait découvrir la nature en partant de l’observation de celle-ci avec des vidéos. En français, j’étais très bonne en grammaire, mais je préférais étudier des romans ou des poèmes. En latin, c’était la découverte de la civilisation romaine de l’Antiquité qui me séduisait.

Gardez vous vos anciens carnets de correspondance ? Si oui étaient-ils remplis par des mots ? Si oui maintenant, ça vous fait quoi quand vous mettez des mots à vos élèves ?

Non, je n’ai jamais gardé mes carnets de correspondance. Non, je ne crois pas qu’il y avait des mots à l’intérieur. Á l’époque, quand on posait problème, on était convoqué dans le bureau de la principale-adjointe pour y être vertement rappelé à l’ordre. Je n’ai pas eu la « chance » d’entrer dans le « sinistre bureau » de la principale-adjointe ! Mais j’ai rencontré le conseiller d’orientation qui était très humain. En tant que professeur, je mets très rarement des mots dans le carnet. Quand j’en mets un, c’est pour prendre rendez-vous avec les parents. J’ai même mis un mot cette année dans un carnet pour prévenir les parents qu’un élève s’était bien comporté !

Répondre à cet article

5 Messages