Vous êtes ici : Accueil > Le coin des élèves > Les productions d’élèves > Métamorphoses des élèves de 6e 2 et 6e 3
Publié : 24 juin 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

Métamorphoses des élèves de 6e 2 et 6e 3

 La femme devenue kangourou

Un jour, dans une maison, il y avait deux femmes qui ne s’aimaient pas beaucoup. Il y en avait une qui faisait le ménage tous les jours : elle s’appelait Rose. L’autre femme sautait sans cesse comme un kangourou : elle s’appelait Marie .

Marie n’aidait jamais Rose . Un jour, Zeus entendit leur dispute. Cette dispute était si forte que Zeus dit à Marie :
« Tu dois respecter Rose, car c’est une déesse qui vit sur terre et nous, on vous surveille. Elle a tous les pouvoirs, ils ne sont pas très importants, mais ça suffit.

Alors que Zeus partit, Marie recommença à sauter. Alors Rose lui dit :
« Tu aimes sauter ! Alors tu vas sauter toute ta vie. »

Marie ne comprit pas, mais Rose avait son idée. Rose la transforma en kangourou. Ses oreilles changèrent et devinrent plus grandes, ses yeux rétrécirent, son ventre grossit et ses pieds devinrent larges pour lui permette de sauter.

Rose lui dit alors :
« Comme ça, tu sauteras et tu ne m’embêteras plus. »

Marie, devenue kangourou, s’en alla dans la forêt et Rose fut débarrassée d’elle. Zeus descendit et dit :
« Tu as bien fait de la transformer. Maintenant tu seras tranquille. »

Christelle, 6e 3

 Sans titre

Un jour, une femme qui adorait la nature, alla se promener dans les bois.

Un jour, un écureuil arriva et changea la jeune femme en arbres : ses cheveux se transformèrent en feuilles, ses doigts et ses bras en branches, et le reste de son corps en tronc. L’écureuil lui déclara :

« Tu resteras en arbre jusqu’à la fin de tes jours. Tu l’as mérités tu n’aurais pas dû abattre cet arbre. »

Fanta, 6e 3

 Sans titre

Il n’y avait pas dans toute la Serbie, femme plus bavarde que Brenda. Elle était si bavarde que quand elle parlait, elle ne s’arrêtait plus. Les oiseaux migraient, les bébés pleuraient et les animaux dormaient.

Un jour, le dieu des dieux, Zeus, prit une décision et donna à sa femme Héra une mission. Héra se transforma en une jeune fille et partit voir Brenda. Elle lui demanda de parler un peu moins et lui déclara que le dieu des dieux, Zeus, était très énervé. Mais Brenda refusa de se taire, et déclara :

« Puisque Zeus est si énervé contre moi, pourquoi ne vient-il pas me voir lui même ? »

Et là … Surgit Zeus en disant :

« Le voilà ! Il se tient devant toi ! »

Brenda commença à rétrécir : ses jambes se rapprochèrent et formèrent un ventre, sa longue chevelure blonde tomba, sa bouche se transforma en bec et ses bras en ailes. Brenda se transforma en perroquet. Puis Zeus dit :

« Puisque tu aimes bien parler, tu parleras jusqu’à la fin de ta vie. »

Tugba, 6ème3

 La métamorphose du vampire

Une femme nommée Victoria était la terreur de la ville.

Elle était connue pour être une vampire. Dans cette ville, vivait un couple nommé Edward et Bella. Bella était une humaine. Edward était un vampire, mais un vampire très gentil.

Edward avait tué le mari de Victoria, qui était quelqu’un de très méchant et de très cruel. Depuis ce jour, la femme voulait se venger.

Le face à face arriva. Une nuit, Victoria se transforma en vampire : ses canines s’allongèrent, sa peau devint blanche, du sang coula de sa bouche, ce sang provenait de sa dernière victime.

Bella était bouche bée devant ce qui se passait. Edward se transforma comme Victoria mais il n’y avait pas de sang qui coulait de sa bouche. Il tua Victoria avec beaucoup de mal. Ce fut lui qui triompha : il resta sain et sauf.

Yonellia, 6e 3

 La métamorphose des loups

Dans une petite ville près du Kilimandjaro vivait une jeune femme qui avait abandonné son fils prénommé Amadou.

Dans les bois,il y avait de nombreux loups noir et blanc qui étaient très agressifs.

La maman d’Amadou le déposa. Et elle repartit loin, très loin de son pays.

Deux heures plus tard, les loups sentirent l’odeur de la viande. A ce moment-là, le griot qui vivait dans une petite cabane dans la forêt entendit les petits bruits de l’enfant. Il sortit, vit les loups arriver. D’abord, il les pétrifia du regard. Ensuite, il les transforma en arbre : les pattes en branches, la poitrine se transforma en feuilles, les cheveux de la tête en feuilles aussi.

Abdelmalek, 6e 3

Répondre à cet article

9 Messages