Vous êtes ici : Accueil > La vie du collège > Le personnel du collège > Les palmes académiques pour Mme Sacleux
Publié : 6 septembre 2011
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les palmes académiques pour Mme Sacleux

Vendredi 8 octobre 2010, avant de remettre les palmes académiques à Mme Sacleux, M. Grosdemange, Inspecteur d’Académie a prononcé un discours présentant l’histoire de cette prestigieuse médaille ainsi que la carrière exemplaire de Mme Sacleux. Il a notamment rappelé que cette distinction dont l’origine remonte à 1808, récompense des personnes ayant rendu des services éminents à l’Éducation nationale. Il a ensuite évoqué les brillantes études universitaires et la carrière non moins impressionnante de Mme Sacleux. Il a rappelé que Mme Sacleux enseigne les Sciences et Vie de la Terre au collège Henri Dunant depuis 25 ans.

Discours de M. l'Inspecteur, M. Grosdemange M. Antoine a su émouvoir l'auditoire. M. l'Inspecteur accrochant la décoration à la veste de Mme Sacleux Mme Sacleux lors de son discours. M. Hochart a aussi félicité Mme Sacleux Le mari et les deux fils de Mme Sacleux

M. Antoine, au nom de l’équipe pédagogique, a ensuite pris la parole et a su par son discours non seulement souligner les nombreuses qualités de Mme Sacleux, mais aussi l’affection que lui manifeste l’ensemble du personnel du collège. Son discours était émouvant. En voici, le texte : "

Honorable assemblée.
« La joie de contempler et de comprendre, voilà le langage que me porte la nature. »

Albert Einstein

Je suis chargé, par les collègues, de me faire leur porte-parole.
Ce jour est l’occasion d’une grande joie. Nous sommes sincèrement heureux de voir, chère Brigitte, ton mérite officiellement reconnu par cette juste récompense qui t’est décernée. Cette joie partagée, puisse-t-elle surtout te convaincre que tu as le droit d’en être fière, vu le bien que tu as su répandre tout au long de ces années. Nous te savons bien trop modeste pour le croire.
Il se dit des palmes académiques qu’elles prennent aussi le joli nom de « la violette ». Je ne sais pas s’il y en a, des violettes, dans ton jardin près du self, ce petit coin de soleil coincé dans tout le béton du quartier.
Ce jardin je ne te l’ai jamais dit, t’a valu un compliment merveilleux ; un compliment qui explique parfaitement ton travail avec les élèves.
Ce compliment venait d’un de nos élèves non- francophone, tu vas le reconnaitre.
Un jour en revenant de son travail dans ce fameux jardin je l’ai vu, les yeux brillants, la tête ailleurs et surtout très ému.
J’étais avec madame Sacleux, me dit–il, au jardin et, en plantant les légumes ; je n’étais plus en France... j’aidais ma mère dans son potager, au pays, j’étais bien, j’étais heureux, il n’y avait pas la guerre, juste la nature…………..à ce moment là, il y avait du bonheur dans sa pauvre caboche.
Pour ce bonheur apporté, cette joie de vivre, ce grand sourire de tous les jours et aussi, parce que toutes ces émotions sont faites pour être partagées, à travers moi, nous t’embrassons tous Brigitte."

Puis, M. l’Inspecteur a remis les palmes académiques à Mme Sacleux.

Celle-ci a ensuite prononcé un discours dont voici la transcription : "Je tiens à remercier Luc CHATEL notre ministre, M. l’inspecteur d’académie pour la distinction dont j’ai été honorée.

Je remercie aussi M. HOCHART qui a permis l’organisation de cette cérémonie, le personnel du collège, les parents d’élèves, mes collègues et anciens collègues venus nombreux ce soir et ma famille ici présente.

Je tiens à préciser que cette médaille c’est aussi la médaille du collège Henri DUNANT qui au-delà des difficultés amène ses élèves vers la réussite.

Je compte poursuivre mon engagement auprès des jeunes pour les éduquer, les soutenir dans leur parcours scolaire.
Encore merci."

M. Hochart, le Principal, a vivement félicité Mme Sacleux pour cette distinction méritée.

Ensuite, le personnel a offert à Mme Sacleux un magnifique sac rouge et une montre.

Enfin, nous avons dégusté un délicieux buffet confectionné par M. Ozlowski.

Répondre à cet article

3 Messages