Vous êtes ici : Accueil > Le coin des élèves > Les productions d’élèves > La fin du monde, par Ryan
Publié : 3 mars 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

La fin du monde, par Ryan

Avant les vacances d’hiver, tant attendues par les élèves du collège Henri Dunant, le principal, M. Baïla, convoqua le GIGN car les disparitions d’élèves se multipliaient étrangement. Le Capitaine Flamme demanda alors la cause de cet incident, mais M. Baïla n’en savait rien. Cela inquiéta Flamme. Il prévint ses soldats pour qu’ils se préparent à intervenir dès le lendemain, le 21 DECEMBRE 2012.

Le lendemain matin, les soldats partirent pour Évreux en hélicoptère d’espionnage. Vingt minutes plus tard, ils étaient devant l’établissement. Les soldats défoncèrent un grand portail avant de se rendre compte qu’une petite grille était ouverte. Ils entrèrent dans le hall et ils aperçurent Mme Sacleux courir, à moitié hystérique, vers la sortie. Étrange. Le GIGN décida d’explorer le rez-de-chaussée. Toutes les portes, fenêtres, tables et chaises n’étaient plus là. Les salles furent trouvées vides et froides. Le couloir enténébré et froid fit frissonner les brigadiers.

- MAMAN J’AI PEUR !!! Cria l’un d’eux
- TU SORS ! Lui ordonna Flamme

Tous les autres avaient le sang aussi glacé qu’un iceberg, sauf le petit Corbonoar, le plus jeune des soldats. Ils arrivèrent au bout du couloir. Le GIGN aperçut des portes de sécurité complètement cassées et une caméra de surveillance en très mauvais état. Les soldats essayèrent tout de même de récupérer les donnés de la caméra, en vain. Ils grimpèrent alors dans les escaliers démolis, extrêmement prudemment, mais l’un d’eux tomba à une vitesse folle et se fracassa violemment le crâne sur le grand radiateur. Le GIGN arriva enfin au premier étage. Les soldats virent la même chose qu’au rez-de-chaussée : tout était vide et désert.... jusqu’à la classe B7 : c’était la seule salle fermée. Qu’allaitent-ils découvrir ? Ils entrèrent en frissonnant et en murmurant :

« GIG... J’AI PEUR !!! »

Mais ils aperçurent Scotty en train de fouiller un grand sac plein de billets colorés. Il hurla étrangement, prit le sac, sauta par la fenêtre et disparut d’un coup. Les hommes du GIGN avaient exploré le grand couloir vide. Rien d’autre à signaler. Ils montèrent en C et ils aperçurent Corbonoar qui semblait se cacher et ricaner d’un rire obscur, ténébreux.

- Ne...ne...ne vous in.....inquiétez...p...pas... murmurait le capitaine, terrifié.
- C’EST LA FIN DU COLLÈGE !!! Cria quelqu’un.

En C, tout était désertique : pas de bruit, ni de bruit de pas et surtout, glacial. Au bout du couloir, le GIGN aperçut une grande caméra intacte, Corbonoar et …. une petite boite à musique !

Ils visionnèrent l’enregistrement de la caméra, pendant que deux soldats jouaient avec …. La petite boite à musique ! Sur l’enregistrement, le capitaine découvrit uns des siens nommé « Sweets » et qui prononçait :

« Demain c’est la fin du monde, donc TOURNÉE GÉNÉRALE DE BONBONS CHEZ MOI Á PARIS. SUIVEZ- MOI ! »

Et là, on aperçut clairement sur les films de surveillance des dizaines d’élèves rejoindre Sweets. Ils virent même Mme Aït-Aïssa et M. Devaux courir avec les élèves. Le GIGN était extrêmement surpris de voir ceci et retourna au QG en comprenant que le sac de billets n’était que des bonbons de divers parfums, que Corbonoar avait trouvé des confiseries et que la main de Mme Aït-Aïssa était remplie de Carambars.

- Pourquoi ne nous as- tu pas dit que t’avais des bonbons ??? demanda Flamme.
- Parce que sinon vous me les auriez réclamés ! répondit Corbonoar.
- Mais où as-tu trouvé ces bonbons ?
- Je ai été collégien ici, et c’est pour ça également que je n’avais pas du tout peur.
- Ah, les jeunes d’aujourd’hui !

Une fois arrivés au QG, ils voulurent alors parler à Sweets. Ils le virent en train de danser Gangnam Style sur Just Dance 4 sur la Wii. Ils prirent Sweets, l’emmenèrent violemment dans le fourgon de police, démarrèrent avec peine l’engin et, finalement, ils emmenèrent Sweets dans le bar de Gégé la Fouine. Et le pire c’est qu’ils ont forcé Corbonoar à payer la tournée. Ca lui coûta 25 euros…

Ryan, 4e 2

Répondre à cet article

10 Messages