Vous êtes ici : Accueil > Le coin des élèves > Les productions d’élèves > Il était une fois « Fraternité », un conte de 6e 5
Publié : 28 mai 2009
Format PDF Enregistrer au format PDF

Il était une fois « Fraternité », un conte de 6e 5

Dans le cadre de l’atelier « Écrire la Paix », les élèves de 6ème5 ont écrit ce magnifique conte. N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez.

Il était une fois un étonnant pays du nom de Fraternité. Les enfants vivaient tous ensemble libres et heureux. Ils écrivaient à longeur de temps des poèmes sur la fraternité. Petits et grands, noirs et blancs, ils s’entraidaient. Ils ne connaissaient ni la haine ni la méchanceté. Ils acceptaient leurs différences et vivaient en harmonie.

Un jour, un orgre cruel et effrayant arriva sur Fraternité. Il avait entendu parler de ce pays magique.

Il voulut alors semer la terreur et dominer sur Fraternité. Il s’entoura de puissants et malfaisants soldats.

Il décida de mettre fin à l’amitié qui régnait dans ce pays extraordinaire.
Il mit en esclavage le peuple. Il le força à lui construire un énorme palais.
Il battait et emprisonnait tous ceux qui ne respectaient pas ses ordres. Il tuait tous ceux qui étaient à bout de force. Le peuple mourait de faim.

La souffrance et la terreur avaient remplacé l’harmonie sur Fraternité.
Le pays était devenu noir et sombre. Le soleil ne brillait plus sur Fraternité. Tous les habitants qui essayaient de s’échapper étaient rattrapés et torturés. L’ogre buvait et mangeait sans arrêt. Il avait besoin de beaucoup de viande. Ses soldats chassaient chaque jour, encore plus.
Et les animaux commençaient à manquer. Plus personne ne voulait s’approcher de Fraternité.

Un jour, deux hommes arrivèrent d’un pays lointain et découvrirent les choses qui régnait sur Fraternité. L’un venait de l’Est, il s’appelait Egalité, l’autre venait de l’Ouest et s’appelait Liberté. Liberté était rusé et sage. Il avait un tête d’ange. Ses yeux, étaient d’un bleu intense et pouvaient métamorphoser tous ce qui avait un cœur de pierre. Il sentait de très loin la méchanceté. Égalité était aveugle mais il avait l’ouïe très fine et son odorat lui permettait de sentir les mauvaises pensées à des milliers de kilomètres. Il s’approchèrent de Fraternité et décidèrent de sauver ce pays des griffes maléfiques de l’ogre féroce. Liberté et Égalité mirent en place un plan d’attaque. Ils attendirent la nuit et descendirent sur le palais.

Quelques soldats étaient encore réveillés en attendant d’être remplacés.

Égalité et Liberté s’avancèrent discrètement des soldats. Lorsque leurs regards se croisèrent, les soldats furent soudain transformés en ânes.

Égalité et liberté pénétrèrent sans aucune difficulté dans l’immense palais. Il se dirigèrent vers les soldats qui dormaient et les changèrent à leur bour en ânes. L’ogre affamé se réveilla et entendit les ânes braire. Surpris, il appela ses gardes mais à la place de ses gardes, des ânes s’approchèrent de lui.

Pendant ce temps Egalité et Liberté ouvrirent les cages des pauvres habitants de Fraternité.

Libérés, les hommes décidèrent de s’attaquer à l’ogre mais Liberté et Égalité qui étaient très sages, expliquèrent aux habitants que l’ogre pouvait leur servir.

Égalité et Liberté transformèrent alors l’ogre en gigantesque âne. Il était condamnés à amuser les enfants de Fraternité pendant de longues années. Les soldats devenus âne devaient transporter les enfants chaque jour à l’école.

Les élèves de 6e 5