Vous êtes ici : Accueil > Le coin des élèves > Les productions d’élèves > Fables écrites par des élèves de 6e 2 et 6e 3
Publié : 4 septembre 2011
Format PDF Enregistrer au format PDF

Fables écrites par des élèves de 6e 2 et 6e 3

 Le Renardeau et les boucs

Un jeune renardeau sortit de la maternelle,

toujours avec son doudou jaune.

Son père le renard vint le chercher

et ils rentrèrent chez eux.

Alors le renardeau

sortit dans les bois avec son doudou.

Il aperçut un groupe de boucs

qui sortaient tout juste du lycée.

Ils demandèrent au jeune renard :

« Où est passé ton frère la canaille ? »

« Je te dirai pas. »

Et le frère du renard vint.

Le plus rusé, le chef de la bande, prit

le doudou du petit,

Le jeta dans l’égout le plus proche.

Le frère du renard

Vint en courant.

Il poussa le bouc

Et ils rentrèrent chez eux et le petit fut triste.

Abdelmalek, 6e 3

  Le chien et le chat


Le chien et le chat chantaient ensemble.

Hou là là que de fausses notes.

Le chien chantait trop fort et le chat pas assez.

« C’est nul », dit le chien.

Le chien déclara :

« Fais HAAAAA...!!! »

Le chat écouta le chien et quand le chien dit :

« A toi de jouer. »

Le chat répondit :

« D’accord !

- Maintenant, dis LA,LA,LA,LA...!!!

- LA,LA,LA...!!!

- Moins fort, cria le chien, tu me casses les oreilles. »

Le chat s’entraîna et déclara :

- Moi, je ne bois pas, je ne mange rien.

Je veux devenir comme toi, pour chanter aussi bien que toi.

- Mais tu vas dépérir ! », dit le chien.

Et c’est ce qui arriva.

Morale :

Il ne faut jamais se priver de manger ni de boire,

Sinon on risque d’avoir des problèmes de santé.

Amandine, 6e 2

 La cigale et la fourmi


Un jour, la cigale avait la dalle.

Elle partit chez sa voisine et lui dit :

- J’ai la dalle. Donne-moi quelque chose à manger.

Je vais mourir de faim.

Sa voisine lui répondit :

- Mais enfin ! Va chercher à manger :

Moi, je ne te donne pas la moindre bouchée.

La cigale répliqua :

- S’il te plaît. Je te le rendrai.

- Mais non. Que faisais-tu l’été ?

- Moi ? Je dansais et je chantais !

- Et bien dansez et chantez, maintenant !

Betül, 6e 2

 L’ours qui voulait se faire aussi petit qu’un souriceau

C’était un jour d’hiver.

Un ours vit un souriceau se faufiler

Dans tous les coins qu’il trouvait.

L’ours voulut faire comme lui,

Donc il inspira fort, tellement fort

Qu’il éclata

Dans le trou du jeune souriceau.

Daisy, 6e 3

 La cigale et les fourmis

Un jour un groupe de jeunes étaient assis sur une branche, prêts à tomber.

La plus jeune des trois vit cinq petites fourmis perdues dans cette grande vallée.

La cigale alla aider ses jeunes enfants.

La seconde vit des scarabées grisailles qui eux avaient été blessé.

Alors, la cigale courut les voir pour pouvoir les aider.

Cette dernière se dit, toute tristounette :

- Oh !!!!! Maintenant je suis seule, mes amis sont partis aider de jeunes insectes perdus ou blessés.

La cigale se mit à chanter un majestueux refrain :

Je suis seule,

si seule que je voudrais avoir un ami,

un ami qui est seul aussi,

Je suis si seule ! Seule !!!!!!!!!!

Une fourmi l’avait entendue au bout de la vallée, alors elle alla vers elle.

Cette fourmi rouge lui dit :

- Moi aussi, je suis seule, et j ai entendu ton joli refrain.

- Merci, l’amie.

- Non, merci à toi. Tu m’as remonté le moral.

- Merci de rien. C’est pour ça que je chantais car je suis seule et tu m’as remonté le moral.

- Merci, merci mille fois.

Et ces deux animaux restèrent amis toute la vie !!!

Emma, 6e 2

 Le rossignol et l’éléphant

Le rossignol avait chanté, pendant que l’éléphant avait grignoté.

Sous les doux pommiers, le rossignol avait chantonné tout l’été .

L’éléphant mangeait comme un géant.

Le rossignol avait un chant surprenant.

- Quels mots ! s’exclama l’éléphant qui trouvait son chant succulent, c’est tentant !

- Sauf que toi, dit le rossignol, tu es grand et géant !

- Oui mais toi, tu ne manges pas pour l’hiver ! Moi, oui !

- Tu ne me tentes point, interrompit le rossignol.

- Oui mais moi, je suis franc, dit l’éléphant.

- Oh pauvre de moi ! N’y suis-je point ?, demande le rossignol.

Et le rossignol s’en alla.

Quand l’hiver arriva le rossignol était transi de froid et ne chantait pas.

Il dit : « J’aurais mieux fait d’écouter Monsieur Géant.

L’éléphant l’entendit et sortit de sa maison.

Il lui expliqua : « Il fallait écouter mon avis !

Je vous aiderai l’année prochaine. »

Et ils mangèrent ensemble tout l’hiver.

Falowne, 6e 2

 La cicrame et la fourmi

La cicrame passa des castings tout l’été.

Résultat, elle chantait toujours comme une casserole.

Pour l’hiver, elle n’avait pas été embauchée ;

Alors elle alla demander un logement gratuit à la fourmi.

- Bonjour, madame la fourmi,

Pourriez-vous me trouver un logement gratuit ?

- Bien sûr, madame la cicrame,

Mais seulement si vous chantez pour moi.

- Oh ! Bien sûr. Ecoutez !

Je vous fais quelques notes : la la la !

- Ah ! Non ! Allez plutôt voir Kamel Oulalie : il va vous apprendre à danser !

Fanny, 6e 2

 Le renard et le corbeau

Le corbeau avait chanté tout l’été ;

Tous les jours, il chantait,

Perché dans un pommier.

Le renard lui dit :

« Quelle belle voix ! »

Le corbeau lui répondit :

« Croa croa » .

« Holalà ! »,

Fit son ennemi ,

En poussant un cri.

« Puisque vous chantez si bien,

Vous m’apprendrez à chanter dès demain.

Le corbeau veut montrer son beau chant.

Il ouvre le bec en grand

Et laisse tomber son camembert.

Sur la terre.

Hervène, 6e 2

 La grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf

C’était un jour de printemps.

Une grenouille vit un bœuf.

Elle fut impressionnée par sa taille :

Lui, il était gros comme un géant,

Elle, elle n’était pas grosse en tout comme un mulot.

Et lui demanda :

« Suis-je comme vous ?

- Vous n’y êtes point.

- Et maintenant ? », soupira-t-elle.

- Vous n’arriverez point à ma cheville. »

Elle s’enfla si fort qu’elle creva.

Jessica, 6e 3

 Le renard et le bouc

Un bouc se promenait dans la forêt

Il s’arrêta à une rivière pour boire.

Il aperçut un renard qui le fixait et qui lui demanda :

« Qu’as-tu dans les pattes, qu’as–tu dans les pattes ?

Le bouc tout effrayé lui répondit :

- Bah… Bah... Bah... du beurre.

- Donne-moi ça et en échange, je te donne cette belle, cette jolie, cette magnifique

rivière à toi seul, » le convainquit le bouc.

Le bouc le regarda et lui dit :

- Marché conclu.

Il donna son beurre, et demanda tristement :

- Et alors ma rivière ?

Le renard rigola avec un sourire jaune et courut en avant.

Il lui mit un énorme coup de pied.

Le bouc s’envola très très haut.

Morale :

Il vaut mieux ne pas faire de marché avant de connaître la personne.

Kimberley, 6e 2

 Le vermisseau qui voulait se faire plus gros que la grenouille

Par un bel après-midi,

Un vermisseau vit une grenouille géante.

Il la regarda la bouche béante,

Car le vermisseau était petit,

Tout petit comme une fourmi.

Le vermisseau alla voir son ennemie

Pour savoir comment elle avait tant grossi.

Il gonfla, gonfla vraiment

et demanda :

« Suis-je assez grand ? »

- Mais, vous êtes fou !

- Et maintenant ?

- Pas du tout ! »

Le vermisseau s’efforça de grandir,

Mais ce n’était pas pour rire.

Et pour finir,

Il ne fit que mourir.

Moralité :

Il ne sert à rien

De faire comme les humains.

 La cigale et la fourmi

La cigale avait pleuré tout l’hiver.

Une fourmi passa par là et la vit alors dans cet état.

Quelques instants plus tard,

La fourmi alla la voir,

Et lui demanda ce qui n’allait pas.

La cigale répondit :

« J’ai perdu mes ailes, donc je ne peux plus voler.

La fourmi agit comme une brave amie.

Alors la cigale lui répondit :

« Tu as raison, fourmi. Si tu veux, on peut rester

Toutes les deux, si cela ne te dérange pas. »

La fourmi lui répondit :

« Tu as raison nous allons rester ensemble. »

Morale :

Cette fable montre que ce qui est le plus important

Dans la vie c’est l’amitié,

Quelques soient les conséquences,

Quelques soient les actes,

Il faut toujours rester ensemble quand on a des problèmes.

Léo, 6e 2

 Le bœuf qui voulait se faire aussi maigre qu’une coccinelle

Un jour, un bœuf vit une coccinelle.

Il se dit :

« Comme elle est belle ! »

Elle était maigre comme une fourmi.

Il lui demanda :

« Comment faites-vous

Pour être maigre comme un clou ? »

- Je fais du sport !

- Ah, d’accord ! »

Le bœuf commença à faire des efforts,

Mais il eut plein de remords.

Donc, le bœuf ne voulut plus jamais

entendre parler

de coccinelles.

Marie-Sara, 6e 2

 La cigale et la fourmi

La cigale avait dansé

Tout le printemps dans les champs.

Elle vit une fourmi à moitié écrasée sur le sol.

Elle lui dit :

« Veux-tu de l’aide ?

- Mais bien sûr », répondit-elle d’une petite voix.

- J’arrive. Je vais chercher de l’aide », dit elle d’un air moqueur.

La fourmi attendit des heures et des heures puis la nuit tomba.

Mais la fourmi ne vit jamais la cigale.

Morale

Il ne faut jamais faire confiance aux gens qu’on ne connaît pas.

Mélanie M., 6e 2

 Sans titre

Un bœuf rencontra une grenouille qui faisait du sport.

Attiré par la jalousie, il voulut maigrir comme elle ;

Pour devenir maigre comme une ficelle.

Il commença à faire du sport, et il demanda à son petit :

- Mon fils suis-je assez maigre ?

Son fils lui répondit :

- Négatif papa !

Et accablé par la fatigue il mourut.

Morgane, 6e 3

 Les fourmis et la cigale

Les fourmis ayant dansé durant toute la saison chaude,

Se retrouvèrent sans nourriture quand la saison froide arriva.

Pas un seul petit grain pour survivre.

Elles allèrent voir leur voisine la cigale

En la suppliant de leur prêter quelques grains pour subsister.

La cigale leur demanda ce qu’elles avaient fait durant la saison chaude.

Elles répondirent qu’elles avaient dansé.

La cigale leur dit que si elles avaient dansé

Maintenant, elles n’avaient plus qu’à monter un spectacle.

Sabrina, 6e 2

 La fourmi et le lion

La cigale avait chanté,

Pendant que la fourmi travaillait.

Elles partirent sous un arbre,

un arbre à palabre.

La fourmi s’était faite belle :

elle portait une ombrelle.

Un lion arriva,

la dévisagea,

l’attrapa

et

la goba.

Et voilà !

Sakoumba, 6e 2

 Sans titre

La sauterelle avait conté

Tout le mois de juillet.

Elle se trouva fort affamée

quand l’automne fut arrivé.

Même pas un petit en cas,

pour plusieurs mois.

Sans se soucier des moqueries,

elle alla voir sa voisine, la pie.

- Pourrais-je avoir un encas

que je vous rembourserai

dans tous les cas ?

- Oh ! Mais conter des histoires,

c’est bien,

mais vous n’allez pas m’avoir !

Je ne vous donnerai rien !

Alors la sauterelle

rentra chez elle.

Soudain, madame la pie

lui apporta du riz.

Et elles devinrent les meilleures amies !

Susie, 6e 2

 La fourmi et la cigale

La fourmi avait travaillé tout le printemps.

Résultat elle n’avait plus de place pour ranger.

Elle alla chez la cigale sa copine,

Lui demandant d’accepter quelques boîtes de bestioles.

« S’il vous plaît, lui dit elle, acceptez ces bestioles.

Je n’ai plus de place pour les ranger.

- Qu’est-ce que vous avez fait tout au long de ce printemps ?

- J’ai travaillé.

- PUISQUE VOUS AVEZ TRAVAILLÉ, RANGEZ MAINTENANT ! »

Tugba, 6e 3

Répondre à cet article

4 Messages