Vous êtes ici : Accueil > Les cours > Français > Dicte à tort !
Publié : 16 juin 2011
Format PDF Enregistrer au format PDF

Dicte à tort !

Voici quelques dictées-défis créées par les élèves de 5e 1 et 5e 4 sur le thème des homophones et des répétitions de sons. Saurez-vous les écrire sans faute sans tricher ?

Le mois d’août est un mois où il n’y a pas de houx ou de houe mais où se trouvent plein de cailloux sur la route et la nuit des hiboux.

Océane, 5e 4.

Tous les jours, le camp rejoint les autres camps, sauf quand il y a un problème. Quant aux autres, ils viennent tous les jours. Je ne sais qu’en penser. Ils viennent de Caen. Ce sont des cancres. Un jour, quand ils dormaient tous, les cancres se levèrent et se mirent à décanter un mélange...

Laëtitia et Susie, 5e 4.

Hier, tu es passé par dessus la haie des voisins, puis tu es allé chez la vendeuse de poulet et tu en as acheté pour cet été. Quand tu es rentré en sautant par la haie, la voisine t’a attrapé et tu t’es fait disputer. Après, On est allé se promener dans la forêt où on a cueilli du muget parfumé.

Emma, 5e 4.

A cent ans, il gagne cent euros et il perd son sang froid. Mais il voit des champs et il sent dans le vent une odeur. Alors il court sans s’essoufler mais, quand il entend un bruit bizarre, il se retourne et voit le soleil s’en aller se coucher.

Marie-Sara, 5e 4.

L’enfant prit des bonbons, partit demander le prix puis le petit fit un caprice et pria son papy pour qu’il lui prît les bonbons qu’il avait choisis.

Émilie et Mélanie, 5e 4.

Ils ont perdu, on a gagné : ce sont des moucherons qui cueillent des champignons !

Vezir, 5e 4.

Ton tonton n’aime pas le thon qui est dans le carton pour les thons. Il a dit ça d’un ton ronchon car il n’aime pas ce thon, tout comme ton autre tonton. Ton ami, lui, aime le thon : il me l’a dit d’un ton joyeux !

, 5e 1.

Mon tonton et ton tonton t’ont pêché un thon. Ton thon cuit à la broche pendant que ton tonton tond mon tonton. Et ton tonton a crié : « Tond mieux que ça ! »

Mélanie, 5e 1.

Hier, j’ai bu un thé sur ma taie d’oreiller ? Et alors ? T’es tenté de m’embêter ? Tu te tais car toi aussi tu as bu un thé sur ta taie !

Amandine, 5e 1.

J’ai pris le prix que tu as pris quand j’ai pris mon prix car mon prix valait le prix que tu as pris au même prix. Nous prions donc pour avoir le même prix car nous valons le même prix.

Ludivinne, 5e 1.

Un homme est laid, mais il l’est de moins en moins car il boit beaucoup de lait. Il rencontre d’autres hommes encore plus laids et il les persuade de boire beaucoup de lait pour devenir moins laids. Il est heureux qu’ils l’aient cru car il les voit devenir moins laids au fur et à mesure qu’ils boivent du lait.

Guillaume, 5e 1.

Eh ! Le garçon ! Es-tu français ? Arrête de sauter les haies ! Eh ? Tu viens ? Et parle moi donc ! Eh ! on joue à la balle ? Es-tu mon copain ? Non ? Eh ! Je te hais !

Loïse, 5e 1.

Dans la ville de Sens, cent personnes ont le sens de l’humour, mais elles tuent cent animaux dans un bain de sang toutes les semaines... Du coup, ça sent le sang... La loi a interdit de tuer sans autorisation, de s’en prendre ainsi à des animaux sans défense pour faire un tel bain de sang, mais une des cent personnes s’est échappée... Les policiers de Sens, qui sont cent, la poursuivent. L’un des policiers la repère de loin car elle sent le sang à cent mètres à la ronde. Il s’en faut de peu et c’en est fait d’elle !

Habiba, 5e 1.

Ton tonton tond ton autre tonton après qu’ils t’ont pêché un thon.

Julie et Laura, 5e 1.

Dans la salle du dentiste, il y avait dans un aquarium un poisson à deux dents et un troupeau d’antilopes. Dans son cabinet, il y avait un dentier. Sur les sièges d’en face, il y avait plein d’enfants.

Julie, 5e 1.

Répondre à cet article

1 Message