Vous êtes ici : Accueil > Le coin des élèves > Les productions d’élèves > A la manière d’un athlète athénien ....
Publié : 16 décembre 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

A la manière d’un athlète athénien ....

"Je m’appelle Galius, j’ai 29 ans et je suis citoyen d’Athènes.
Les Jeux olympiques, sont pour des personnes, une façon de montrer notre force, et notre talent...
Moi, si je participe aux Jeux, c’est pour montrer ma détermination et ma volonté de fer à mon maître de toujours : Zeus, le roi des dieux.
Mon épreuve est de lancer les javelots. Mes adversaires sont Simus, Pritos et Axilesus. Nous sommes dans le stade. Autour de moi, les spectateurs m’encourage.
Je lance mon javelot et ... je gagne ! 172 mètres, un record mondial !
Je reçois ma couronne d’olivier sauvage et me fais construire une statue me représentant.

Bilal, élève de 6e 2

"Je m’appelle Sezginus, je suis à Olympie pour participer à un combat de lutte. J’ai 20 ans et je suis athénien.
Le combat se déroule dans la palestre, le public m’acclame et crie mon prénom.
Les juges sifflent le début du combat Mon adversaire est un cyclope. Directement, me viens l’idée de mettre mon doigt dans son oeil et il tombe à terre.
Les juges me déclarent vainqueur mais j’ai triché car, sur mon doigt, j’avais mis du fer. Dans le public, quelqu’un m’a vu. Donc, les juges me déclarèrent perdant.
Zeus étant respecté de tous, je lui ai demandé d’intervenir en ma faveur.
Finalement, j’ai remporté le combat et les juges m’ont offert une couronne en or (j’ai eu de la chance) et sur ma statue, il y a écrit : « meilleur combattant de lutte de tous les temps ».

Sezgin, élève de 6e 2

"Je m’appelle Léonatic, je pratique la course de chars et en ce moment, je suis en final contre la cité d’Ithaque. Et oui, je suis un athlète grec d’Athènes !
Il y a une ambiance de folie dans l’hippodrome !
A l’heure où vous lisez cette lettre, je suis peut-être devenu une statue à côté du temple de Zeus ou, peut-être, enterré pour tricherie. Si vous voulez le savoir, rendez-vous au temple de Zeus à Olympie. S’il y a une statue de moi, c’est que je suis en vie, s’il n’y en n’a pas, c’est que je suis au cimetière des tricheurs !!!".
Adieu, Léonatic".

Léo, élève de 6e 2

« Quand j’entendis le départ de la course, j’ai foncé à toute allure comme une flèche ! Les cris des spectateurs disaient : »Allez, allez, allez !", dans le stade.
Mon pire adversaire était Maqnèse, le pire des tricheurs, il avait tout organisé. Il avait un jumeau, Liqnoce, dont il se servit pour faire croire aux autres qu’il m’avait doublé. Le juge s’aperçut de sa tricherie et l’élimina. J’ai donc repris la course même si je manquais d’énergie. Moi, je savais que la course avait pour récompense une couronne d’olivier sauvage et ensuite j’allai dans le temple de Zeus et le remercia. Grâce à lui, j’ai remporté les Jeux olympiques. Zeus me parla et me demanda comment je m’appelais. Je lui dis : « Je m’appelle Hercule et je viens d’Athènes ».
Tous les dieux sortirent alors de sa statue et prirent la force et l’endurance dans mon corps et les perfectionnèrent.
Maintenant, je suis un demi-dieu et l’homme le plus fort du monde ! ".

Mélody, élève de 6e 2

Répondre à cet article

8 Messages